Immersion dans la jungle tropicale

Ce 2 novembre 2013, nous sommes allés, alors que ce n'était pas prévu, aux Chutes du Carbet. Absolument pas équipés, en touriste version tennis-tee-shirt-short alors que les pluies tropicales ne cessaient de tomber, nous n'avons pas pu grimper jusqu'aux chutes. La route pour monter jusqu'ici en voiture était vraiment... dingue ! Que des virages serrés, où on ne voyait absolument rien, dans une pente à au moins... 80° (!), il pleuvait des cordes et nous étions entourés de végétation.

Du coup, le cadre étant magnifique, on s'est baladés dans le coin et on a fait une "petite" rando, quand même bien bien coriace ! ça descendait bien raide ! On en a un peu chié surtout pour la remontée (le petit-déj commençait à être loin).

Vous pouvez remarquer l'immensité des fougères, des bananiers, des arbres, que ce soit en hauteur ou en largeur, tout est gigantesque !
Dès le début un "truc" (on ne sait absolument pas quoi) a fait caca sur les magnifiques chaussures vertes toutes neuves de Kildine... Langue tirée
Tout était très humide, il a beaucoup plu, du coup la balade était très glissante et il fallait passer par des endroits où tu n'avais d'autre choix que de mettre les pieds dans l'eau (donc pas de remords pour les magnifiques chaussures vertes toutes neuves de Kildine).

Certes on a galéré, mais on a été récompensé par un magnifique torrent. C'était chouette, on s'est assis et on est resté là, à contempler la nature...

Pour les oiseaux, vous reconnaîtrez :

  • le magnifique Colibri huppé (contente Kildine pour sa première photo de colibri !!! Ces oiseaux sont justes superbes !).
  • ensuite le Sporophile rougegorge (l'équivalent de notre Rougegorge, pas du tout farouche, il y en a un qui est rentré plusieurs fois dans notre appart). L'oiseau marron bien dodu c'est la femelle Sporophile.
  • puis le Sucrier (l'oiseau au ventre jaune, oiseau assez commun, l'équivalent de... notre Pinson) sur un superbe hibiscus.

On a aussi revu notre ami le gros escargot.

Et puis pique-nique dans la voiture tellement il pleuvait. Ici quand il pleut, il fait toujours chaud. Il n'est pas rare de croiser des gens torse-nu, personne ne court s'abriter et beaucoup de locaux portent des casquettes (utiles pour le soleil comme pour la pluie !).

L'après-midi, nous sommes allés près du grand étang, on a fait nos touristes (achat d'épices et de confiture) et on est retourné se baigner à la Plage de Grande Anse.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×