Sirop de groseilles pays

Après une visite chez l'épicier en bas de notre quartier, nous sommes revenus tout plein de provisions et notamment de jolies petites fleurs rouges appelées ici les groseilles pays...oui oui, vous avez bien lu ! il s'agit bien de fleurs (d'hibiscus précisément) ! Et c'est à partir de cette matière première, un peu d'eau et de sucre (et beaucoup de talent il faut se le dire) qu'on a confectionné un sirop à boire...comme un sirop de grenadine quoi...

Une petite explication sur la groseille pays s'impose peut-être nan ? Bon alors, il existe deux sortes de groseilles pays, celle provenant d'Afrique de l'Ouest, et celle originaire des Antilles. Malheureusement cette dernière ne semble pas avoir la cote, car elle est beaucoup moins forte et donc il en faut beaucoup plus pour faire un sirop. La fleur d'hibiscus est principalement consommée en Afrique de l'Ouest sous diverses formes (sirops, infusions, confiture) où elle est érigée dans plusieurs pays au rang de boisson nationale ! quand même ! 

La plupart du temps ce sont donc des fleurs issues d'hibiscus africains (mais qui poussent en Guadeloupe on vous rassure) qui sont vendues sur les marchés. Il s'agit de la fleur de l'Hibiscus sabdariffa, une jolie fleur rouge...euh....comment dire...épaisse. On vous laisse découvrir en photo.

On confectionne le sirop uniquement à partir des pétales de la fleur, le reste étant jeté. Si vous souhaitez reprendre cette recette chez vous ben vous aurez un peu de mal à trouver ces fameuses fleurs...elles doivent être préparées 24h après la récolte, autant vous dire qu'elles n'ont pas le temps de voyager ! Vous en trouverez peut-être sous forme séchée dans certains commerces spécialisés, on l'appelle alors le karkadé.  (vous connaissez peut-être aussi le bissap?) 

Trêve de blablateries, passons aux choses sérieuses ! Pour commencer, il faut préparer les fleurs en ne conservant que les pétales (environ 15 fleurs). Après les avoir nettoyés, on les met dans une casserole puis on les couvre d'eau. On fait bouillir le tout pendant 5 minutes, puis on laisse infuser pendant 5 autres minutes.

A la suite de quoi on passe le tout dans un filtre pour séparer les pétales (devenus alors de la bouillie) du jus. On remet le tout dans la casserole, on ajoute le même poids que le jus en sucre de canne et on laisse mijoter à petite ébulition pendant vingt minutes. C'est prêt !!

Au début on a eu un peu peur, le sirop était très liquide, mais en refroidissant il durcit rapidement et s'épaissit. Franchement ça à l'air de valoir le coût ce sirop, tout ce qu'on a pu goûter pour l'instant c'est ce qui restait dans le fond de la casserole et ça envoie déjà du lourd ! Sur un bout de pain c'est encore meilleur ! On a hâte d'y goûter dans un grand verre de limonade (pour les chochottes) ou de rhum (pour les vrais bonhommes !) !!

On vous tient au jus !!

cuisine

Commentaires (4)

1. papounet 08/01/2014

alors pour moi ce sera du rhum, avec modération

2. Kildine 09/01/2014

Image

Ma foi, c'était plutôt bon ! Nous on a essayé avec la limonade, mais le sirop était trop dur et avait du mal à se mélanger ! Mais après quelques petits bidouillages, c'est plutôt pas mal !

3. Eliane (site web) 15/01/2014

Je salive ! Je suis en manque de sirop, de chocolat, et quand je lis vos articles de Noël avec vos fondants et maintenant votre rubrique cuisine, j'en peux plus !
Je vais finir par lécher l'écran du PC et ce sera de votre faute :)

4. Kildine 15/01/2014

Oooh ma pauvre Eliane ! (un article sur la maison du cacao va bientôt arriver, ferme les yeux !! ).
Bon je t'avoue que ce n'est pas trop réciproque par rapport à vous, vos tarentules et autres criquets ne nous font pas trop envie Enfin, pas jusqu'à lécher nos écrans !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×